このサイトでは、利用者の関心により適合したコンテンツやサービスを提供できるよう、クッキー(Cookie)を使用しています。利用者が閲覧を継続することで、クッキーの使用に同意したものとみなします。

En savoir plus et gérer ces paramètres[OK]

要約

18 1月 2021 へ 16:54

Hommage à Jean-Pierre Bacri

Serge Toubiana, président d'UniFrance, rend hommage au comédien et scénariste Jean-Pierre Bacri, disparu ce 18 janvier 2021 à l'âge de 69 ans.

"La nouvelle de la mort de Jean-Pierre Bacri nous bouleverse. Né en 1951, cet acteur et auteur a tracé une voie singulière dans le cinéma français, panache original entre la comédie et le désabusement, le rire et l’à-quoi-bon. Jean-Pierre Bacri savait lever les sourcils comme personne, semblant sans cesse dire sur un mode poétique : « On ne me la fait pas, à moi ! »
Il avait cet art-là et il le jouait finement, talentueusement, avec ironie et tendresse, en aimant se donner le rôle de mauvais coucheur : celui qui fait la tronche. Et, vu de l’étranger ce trait de caractère le rapprochait de l’image du français râleur mais généreux, mal rasé mais charmant. Le public aimait sa gueule, son air de chien battu, sa mélancolie douce, son humour désenchanté, sa belle lucidité sur la vie et sur les êtres. Cela relevait-il de l’art du jeu, ou bien était-ce une part de sa vérité intime, personnelle, qu’il inscrivait à l’écran ? Lui seul le sait.

Il avait commencé une carrière lentement ascendante vers la fin des années 70, avec des apparitions ou des seconds rôles dans un grand nombre de films ou de téléfilms, du Grand Pardon (Alexandre Arcady) à 女ともだち (Diane Kurys), de Edith et Marcel (Claude Lelouch) au Grand Carnaval (Arcady encore), サブウェイ (Luc Besson), C階段 (Jean-Charles Tacchella) ou Moods (Jacques Fansten), des rôles plus visibles, comme dans My Best Pals de Jean-Marie Poiré, jusqu’aux films coécrits avec Agnès Jaoui, début d’un compagnonnage artistique au long cours, reconnu par la critique et le public français et international : Full House en 1993,  It Takes All Kinds en 2000, Comme une image / みんな誰かの愛しい人 en 2004, Let It Rain en 2008, ハッピーエンド en 2013 et Place publique en 2018. Le tandem se mit au service d’Alain Resnais avec succès, d’abord en adaptant l’auteur anglais Alan Ayckbourn pour Smoking/No Smoking en 1993, puis avec 恋するシャンソン en 1997, trouvant un terrain d’entente astucieux et fertile avec un auteur injustement réputé cérébral.

Jean-Pierre Bacri fut également dirigé par d’autres : citons Nicole Garcia (Selon Charlie / 仮題:チャーリーによれば), Noémie Lvovsky (Feelings), Pascal Bonitzer (Looking for Hortense et Right Here Right Now), Cédric Klapisch (家族の気分), entre autres. Il fut l’acteur principal du Sens de la fête, d’Olivier Nakache et Éric Toledano, succès populaire où il se montrait tel qu’en lui-même, chef d’orchestre d’une troupe de bras cassés, bougon, désespéré et tendre.

C’était à la fois un acteur et un personnage, et le public l’aimait. Sans doute parce qu’il avait "le goût des autres"..."

Serge Toubiana

Author : 広報部

最終更新日 : 19 1月 2021 へ 16:54 CET

Linked to this news article

Linked films (23)

Linked individuals (16)